Ce n’est peut être pas la première chose à laquelle vous pensez quand l’on aborde les questions d’émancipation des femmes et de lutte contre la violence à leur égard mais l’ « edutainement » (activités ludo-éducatives) et la fiction qui mettent l’accent sur les problèmes sociaux sont étonnamment efficaces pour changer les mentalités profondément ancrées et les normes existantes liées au genre.

C’est pourquoi nous sommes fiers de lancer la deuxième série de « Be 100 Ragl » (« Plus de 100 hommes »), une série de fiction arabe traitant des droits de la femme et de sa place dans la société arabe, produite par la fondation Womanity en partenariat avec Lapis. « Il a été démontré que les enfants qui sont exposés à des images violentes à la télévision ont un comportement plus agressif que ceux qui visionnent un contenu neutre » affirme Valentina Di Felice, la Programme Manager de Womanity. « En d’autre termes, ce qu’une personne voit à la télévision influence sa façon de voir le monde ».

Cette corrélation directe entre le divertissement et le comportement social fut une des raisons principale de l’investissement de Womanity dans ce projet de fiction.

La première série de « Be 100 Ragl », un feuilleton radiophonique diffusé en 2014 sur 10 stations de radio dans neuf pays arabes, a été un énorme succès. Couvrant des sujets tels que l’émancipation sociale et économique des femmes, la violence domestique, le harcèlement sexuel, l’éducation et les stéréotypes entourant les femmes célibataires, la série a atteint plus d’un million de personnes et a eu un impact considérable sur le comportement envers les femmes.

Les membres du public ont été interrogés avant et après l’écoute de la série et une augmentation de 29% (passant de 63% à 92%) des personnes estimant que le divorce devrait être un droit égal pour les hommes ainsi que pour les femmes, a été observée.Lors de cette étude, menée par Oxfam Novib et son partenaire local WCLAC dans les Territoires Palestiniens, les auditeurs étaient également moins susceptibles de croire que la violence envers les femmes est justifiée «  quand elle est faite pour préserver l’unité familiale ». En effet, le nombre d’auditeurs pensant que cela était « justifié » a décliné de 46% à 16%, après avoir écouté la série. De plus, seul 8% des auditeurs ont soutenu que « les femmes qui ne veulent pas se marier et avoir des enfants ne sont pas de bonnes femmes »- par rapport aux 36% qui tenaient ce propos avant d’écouter la série.

«  Ce programme offre une façon unique de surmonter l’isolation des femmes, d’entrer dans les maisons familiales et de mettre en avant les femmes et les problèmes sociétaux », ajoute Valentina. «  Les épisodes peuvent stimuler les débats et créer des connections, et apporter de nouvelles idées. Cela est particulièrement vrai dans les pays arabes où les femmes ont moins accès à la sphère publique que les hommes. »

La deuxième saison de « Be 100 Ragl », dont le lancement a été fait le 3 juillet, va une fois de plus se concentrer sur un personnage appelé Noha – joué par la célèbre actrice jordanienne Saba Moubarak– une jeune journaliste radio arabe qui décide de défier politiquement et socialement le pouvoir à travers ses reportages d’investigation. Les épisodes porteront sur des questions liées à sa vie privée, familiale et professionnelle afin de mettre en évidence les principaux problèmes rencontrés par les femmes dans le monde arabe.

Il est nécessaire de diffuser le programme sous un format différent, en incluant des vidéos animées et également de mettre l’accent sur les médias sociaux afin de toucher un public plus jeune. L’objectif est de faire participer l’audience et de fournir aux organisations locales un outil innovant, engageant la discussion sur le rôle des femmes dans la société.

«  La combinaison des débats des médias en ligne et communautaires vise à informer, éduquer, alerter et mobiliser les publics, dans les pays de la région MENA, qui ne sont pas habitués à participer à des évènements axés sur le genre », affirme Asmaa Guedira, la Programme Manager de Womanity. « Nous voulons interpeller le public à travers la diffusion en ligne ainsi que de faire participer les ambassadeurs web, les militants des réseaux sociaux, les blogueurs et les artistes. »

Cette saison sera aussi ponctuée par des tournées de tables rondes, des rencontres et des débats incluant des projections publiques organisées avec la société civile et des associations de femmes, des écoles, des universités, des ONG, des jeunes agents de changement et innovateurs.

Asmaa ajoute «  Comme avec la première série, Womanity utilise l’histoire de « Be 100 Ragl » afin de susciter des conversations sur les rôles sociaux des femmes ainsi que leurs droits auprès du public et, ainsi, avoir un impact sur l’évolution des mentalités. »

 

Pour s’engager , suivez Be 100 Ragl sur Facebook [https://www.facebook.com/B100Ragl/ ], Twitter [https://twitter.com/B100Ragl] ou sur le site officiel [ http://b100ragl.com/ ]

Pour nous soutenir dans la diffusion de la série, ou la promotion de nos événements, écrivez-nous à contact@b100ragl.com

Pour faire un don à ce programme cliquer sur www.womanity.org/donate ou envoyer un mail à Ryna Sherazi à ryna@womanity.org