Journée de la femme – Modèles d’émancipation des femmes

Indrani Sharma a rejoint la famille Womanity fin 2012 afin de gérer le programme WomenChangeMakers en Inde. Elle a amené avec elle ses 12 années d’expériences dans les secteurs de l’entrepreneuriat social et de l’émancipation économique, où elle a travaillé avec des organisations pionnières comme Ashoka, PlaNet Finance et sur des projets indépendants en collaboration avec des organisations comme Greenpeace et Rockefeller Foundation.

Womanity: qu’est-ce que cela signifie être une WomanChangemaker en Inde?

 Indrani Sharma: Alors que le programme WomenChangeMakers Fellowship se concentre sur le soutien de modèles mettant l’accent sur l’émancipation des femmes- fondé par des hommes ou des femmes- être une WomanChangemaker en Inde a une connotation très différente.

L’Inde est un pays progressiste ; un mélange unique de communautés conservatives et de sociétés avancées. Jusqu’à présent, les deux courants de pensées ont coexisté avec le fait que presque toues les femmes ont été et sont des changemakers dans leur propre environnement (par exemple, les femmes contribuent à encourager l’éducation de leurs enfants et valorisent de plus en plus l’indépendance économique). Bien qu’il n’y ait pas encore de pays dans le monde qui ait atteint l’égalité entre les sexes, l’Inde n’est malheureusement pas une exception. Néanmoins, nous avons une communauté grandissant de femmes avec des idées novatrices qui contribuent à changer les normes et contribuent également à un changement social positif dans l’ensemble.

 

Womanity: Dites-nous en plus sur le programme WomenChangemakers

Indrani: Le WomenChangeMakers (WCM) Fellowship fournit un soutien à des modèles promouvant l’émancipation des femmes, prêt pour une mise à l’échelle grâce à des efforts collectifs centrés ; incluant une assistance professionnelle, une formation et mentorat ainsi que l’accès à des opportunités et aux réseaux. Une question me revient toujours à l’esprit : »Comment devrions-nous aborder la mise à l’échelle de cet effort novateur? » Idéalement, nous devrions avoir plus que seulement une stratégie d’approfondissement, qu’une expansion quantitative. Mais « comment » est la question!

Womanity : quelles questions ces entrepreneurs sociaux se posent-ils rarement mais qui d’après vous sont cruciales ?

I.S: Les entrepreneurs sociaux avec lesquels j’ai travaillé ont profondément montré quelques tendances qui méritent d’être mentionnées: leurs problématiques ainsi que modèles d’innovations sont géniaux. Mais ils planifient rarement leurs interventions lorsqu’ils commencent leur travail. Peut-être cela est dû au fait qu’ils sont plus focalisés sur l’impact social et non sur les affaires. Cependant, cela entraîne parfois des barrages dans leur parcours lors de la mise à l’échelle. Un autre facteur clé est la tangente de la durabilité. Cela leur cause des problèmes lors d’une grande réussite sociale et un changement important. Mais j’aime la façon dont les entreprises sociales se développent – elles sont en mode de démarrage avec une planification complète dans le contexte du bien social tel qu’Anu Sridharan de Next Drop.

Womanity: quelle serait une percée pour les femmes dans les entreprises sociales en Inde?

 Indrani: L’environnement indien se développe et évolue à la fois sur le plan socio-économique et politique. Il y a une immense différence dans la façon dont notre société pense et réagit aux changements. Comme je l’ai mentionné plus tôt, nous avons deux écoles parallèles de pensées – conservatrice et progressive- qui évoluent en même temps. Le gouvernement indien, les acteurs sociaux et les personnes en général font tout pour créer un espace conducteur pour l’émancipation des femmes. Un des changements les plus importants qui reste à atteindre est celui de la vision patriarcal, constituant une tâche gigantesque. Nous avons besoin de plus de sécurité pour les femmes afin qu’elles puissent faire part de leurs préoccupations, exécuter leurs droits et choisir leur avenir. La technologie pourrait jouer un rôle important. Parallèlement, l’accès aux ressources, le partage ou la collaboration sur les ressources sont limités et cela doit être renforcé. En outre, il devrait y avoir des encouragements et des incitations à la collaboration et aux partenariats afin que l’innovation soit collective.

D’ENFANTS-EPOUSES A TOUTES LES FILLES A L’ECOLE

 Womanity: en tant que femme, que pensez-vous de l’impact de votre programme dans le vie des femmes dans votre pays et qu’avez-vous appris d’important que vous appliquez à votre vie ?

 Indrani: Je pense que la plus grande contribution de Womanity au secteur de l’émancipation des femmes en Inde a été d’identifier des modèles pouvant être reproduits, pouvant changer le statut de la femme dans la société positivement et leur apporter un soutien organisé afin d’atteindre un impact varié.

Avec le soutien de WCM, Educate Girls a pu s’étendre à divers districts avec d’important «écart entre les genres» du Rajasthan depuis 5 ans dans une mesure où l’un des districts n’est plus considéré comme souffrant d’un écart entre les genres. Cela signifie que toutes les filles vont maintenant à l’école. Imaginez ce changement – de jeunes mariées à toutes les filles à l’école.

Nous apprenons constamment de nos fellows. Personnellement je m’enrichis constamment en apprenant sur des sujets tels que le logement abordable, les projets sur les moyens de subsistance, l’accès aux ressources et bien d’autres domaines. C’est une riche base de connaissances pour comprendre mon propre pays et ses diverses communautés.

Je suis également inspirée à devenir un entrepreneur social pour contribuer au changement sur le terrain – en particulier en ce qui concerne l’émancipation économique, car cela signifie vraiment la liberté de la peur de la dépendance!

Womanity: lorsque vous ne travaillez pas sur ce programme, à quoi vous consacrez-vous?

Indrani: Comme je travaille à temps partiel avec Womanity, chaque année, je mène une tâche supplémentaire pour une courte période qui m’aide à diversifier ma vision du paysage social. Au cours de ces deux dernières années, par exemple, j’ai participé à la création d’une communauté de jeunes innovateurs qui travaillent sur des solutions techniques / technologiques aux défis sociaux, comme par exemple des solutions médicales à faible coût, des innovations environnementales, etc. Je crée un défi pour le 3M-CII en Inde depuis 2015 pour faire cela et j’adore les résultats. Regardez ici!

Jusqu’en 2015, j’ai travaillé avec Ashoka Changemakers comme chef de communauté a temps partiel pour l’Asie. Ce fut un rôle très gratifiant où j’ai géré plus de 50 compétitions en ligne et des défis à différents niveaux de conception et d’exécution pendant 7 ans.

Je suis également une mère à temps plein de deux enfants, donc je passe beaucoup de temps à prendre soin de ma famille et élever des citoyens empathiques et engagés pour l’avenir !

Plus d’informations sur le  WomenChangeMakers Fellowship.