En cette journée internationale de l’éducation, Luchadoras, La Sandía Digital et l’Association for Progressive Communications (APC) lancent une nouvelle campagne afin de venir en aide aux jeunes femmes victimes, ou qui pourraient être victimes, de cyberviolence. Cette campagne, nommée La Clika “Libres en línea”, a pu voir le jour grâce au financement et à l’appui du Womanity Award qu’ont reçu Luchadoras et l’APC en 2016 pour leur approche novatrice en matière de lutte contre la cyberviolence.

Au Mexique, plus de 9 millions de femmes ont déjà été harcelées sur internet au moins une fois dans leur vie.Bien que le progrès technologique représente un élément essentiel pour les femmes et les organisations de défense du droit des femmes en matière de sensibilisation, de partage d’informations et de militantisme actif, il a également causé l’augmentation d’un nouveau genre de violence envers les femmes. La violence sur internet marque durablement, et beaucoup d’ex-victimes disent se sentir seules et isolées.

Luchadoras, La Sandía Digital, et l’APC, les lauréats du prix Womanity, ne connaissent que trop bien cette violence. Ces organismes, qui travaillent conjointement depuis quelques années en leur qualité de lauréats du Womanity Award, luttent pour que les femmes ne soient plus la cible de violences sur internet et pour obtenir des technologies féministes.

Le lancement de “La Clika”

La Clika (qui signifie “Groupe de filles”) est une série d’animations en ligne dont Leos, une jeune fille, est la protagoniste. À l’école, Leos est la capitaine de son équipe de galaxy ball, elle aime passer du temps avec ses amis et elle a un petit-ami, Otto. Ils sont intimes et aiment s’échanger des sextos.Un jour, elle découvre que ses photos ont été postées sur les réseaux sociaux. Pendant cette période, nous voyons Leos se heurter à des obstacles et rencontrer des alliés. Son histoire sert d’outil pour aider les femmes victimes de cyberviolence et fournit les ressources nécessaires pour aider celles qui se retrouvent confrontées à une telle situation.

Cette série en ligne a été présentée lors d’un événement à Mexico au cours duquel des personnalités locales ont partagé leur expérience de la violence sur internet et les stratégies de défense auxquelles elles ont eu recours pour se protéger. La campagne utilise délibérément des images crues afin de capter l’attention du spectateur et donner vie à la réalité de la cyberviolence.

Ce n’est pas ta faute

La Clika utilise principalement trois hashtags, un pour chacun des messages clé.

  • #EsVirtualEsReal, (la violence virtuelle est de la violence) reconnait la gravité et l’impact de la cyberviolence
  • #NoEsTuCulpa, (ce n’est pas ta faute) lutte contre la condamnation des victimes et les limites imposées aux femmes dans l’expression de leursexualité
  • #NoEstásSola (tu n’es pas seule) offre des moyens de lutte en solidarité avec les femmes

Les followers se verront proposer diverses façons de rejoindre la campagne. Parmi lesquelles : le partage sur les réseaux sociaux, l’organisation d’un événement ou encore la création d’un espace sécurisé pour les femmes. Lulu V. Barrera, fondatrice de Luchadoras, déclare : »Les femmes ont le droit d’être protégées et libres sur internet, le droit de profiter du potentiel transformateur et créatif de celui-ci. La cyberviolence empêche les femmes d’exercer pleinement leurs droits. Les solutions ne doivent pas rejeter la faute sur la victime, ni restreindre nos libertés. Cette campagne envoie un message fort en termes d’autonomisation et de solidarité afin de pallier ces effets négatifs.”

Ressources destinées aux femmes

En plus de faire prendre conscience de l’impact de la violence sur internet, l’un des aspects majeurs de La Clika est l’apport d’informations et de ressources aux victimes de cette violence. Cela inclut des guides pratiques à destination des personnes confrontées à la cyberviolence, notamment comment réagir si votre ex a partagé une photo de vous nue sur Facebook ou Instagram, ou encore comment signaler un abus sur Twitter. Ils contiennent également des informations sur le ‘victim-blaming’ (culpabiliser la victime), le consentement, la confidentialité en ligne, les législations locales et sur ce à quoi ressemble un internet féministe.

La puissance des partenariats

Lancé en 2014, le Womanity Award est un programme unique mettant en lumière des solutions novatrices qui visent à combattre à la racine les violences faites aux femmes et favorisant les partenariats entre des organismes partout dans le monde afin d’étendre ces solutions à l’échelle planétaire. Les lauréats du prix reçoivent un financement, un accompagnement et une expertise technique afin que leurs projets novateurs couronnés de succès dans une ou plusieurs régions puissent être adaptés à une nouvelle aire géographique.

Luchadoras et l’APC ont été les lauréats de ce prix en 2016 et ils travaillent en étroite collaboration depuis. Dans le cadre du Womanity Award, Luchadoras oeuvre avec l’APC afin de mettre en place des ateliers dont l’objectif est d’enquêter et de recueillir davantage d’informations sur la cyberviolence. Ce sont ces rassemblements et ces expériences véritablement vécues par des femmes qui ont donné à Luchadoras l’idée du thème de la campagne.

La Directrice exécutive de Womanity, Rafia Qureshi, déclare : « C’est incroyable de constater que le modèle du Womanity Award fonctionne au Mexique. Nous sommes fières d’avoir permis au partenariat entre l’APC et Luchadoras d’adapter et de contextualiser Take Back the Tech en se concentrant sur la lutte contre les violences faites aux femmes. C’est là notre mission : dénicher des programmes novateurs et soutenir le processus minutieux de l’adaptation à l’étranger. »

Impliquez-vous

La cyberviolence est un problème d’envergure mondiale qui peut toucher n’importe qui, n’importe où. Luchadoras envisage d’adapter et de faire traduire la campagne La Clika en Anglais dans les semaines à venir afin d’aider davantage de personnes, et leur permettre d’être mieux armées pour lutter contre la cyberviolence.

Pour en apprendre davantage sur la campagne, visitez http://soon.libresenlinea.mxOu suivez-la sur les réseaux sociaux :