UNE APPLICATION POUR LA SÉCURITÉ DES FEMMES A REMPORTÉ LE PRIX INTERNATIONAL WOMANITY AWARD 2018 À LA CONFÉRENCE TECH4DEV DE L’UNESCO, À LAUSANNE

  • SafetiPin et Soul City Institute, deux organisations agissant pour les droits des femmes qui lanceront ensemble une suite d’applications pour la sécurité des femmes dans les villes sud-africaines, ont remporté le Womanity Award 2018.
  • Les enregistrements vidéo des taxis Uber ainsi que des données de crowdsourcing provenant de femmes et de volontaires sont utilisés par les applications SafetiPin pour cartographier les zones sûres pour les femmes dans les villes.
  • Les applications sont actuellement utilisées par plus de 100.000 personnes, principalement en Inde (déclaré pays le plus dangereux par la fondation Thomson Reuters hier) avec un large succès. À Delhi, sept ministères du gouvernement ont utilisé les données de ces applications pour rendre les zones urbaines plus sûres pour les femmes.

LE PRIX

La fondation Womanity accorde au partenariat – SafetiPin, basé en Inde, et le Soul City Institute of Social Justice, basé en Afrique du Sud – jusqu’à 300.000 francs suisses pour le support technique destiné à répliquer et à adapter le programme d’applications Safer Cities dans les principales villes métropolitaines d’Afrique du Sud durant les trois prochaines années. L’équipe travaillera avec le gouvernement, les citoyens, les organisations communautaires et les opérateurs de transports publics pour prévenir les violences faites aux femmes.

COMMENT LES APPLICATIONS SAFETIPIN FONCTIONNENT-ELLES ?

  • Des repères rouges, orange et verts sont placés sur des cartes urbaines virtuelles par l’application phare My SafetiPin, indiquant les zones les plus sûres et les moins dangereuses pour les femmes.
  • Les facteurs évalués incluent l’éclairage, la qualité des trottoirs et des pistes cyclables, le ratio hommes-femmes dans les rues et le sentiment général de sécurité dans les rues et dans les transports publics.
  • Les informations relatives à la sécurité sont injectées dans l’application se basant sur l’expérience personnelle des femmes, des groupes de discussions avec des femmes jeunes, des recherches bénévoles et des enregistrements vidéo réalisés par les taxis Uber lorsqu’ils circulent dans les villes.

S’exprimant à propos de l’annonce, Rafia Qureshi, directrice générale de la fondation Womanity, a déclaré :

« Le titre du Womanity Award de cette année, « Creating Safer Urban Environments for Women » (créer des environnements urbains plus sûrs pour les femmes), est très à propos ». L’année dernière, un nombre croissant de femmes ont utilisé les médias sociaux pour révéler la véritable ampleur des mauvais traitements et des menaces auxquelles elles sont confrontées dans leurs villes.

« Avec une population urbaine toujours croissante et la tendance qui devrait se poursuivre, la situation est hautement préoccupante. Actuellement, les femmes et le filles se retrouvent à éviter plusieurs zones dans leur ville, ou évitent de sortir après la tombée de nuit. Ainsi, elles ne peuvent pas pleinement participer à la vie – le travail, l’éducation ou le temps social – et leurs possibilités d’une vie épanouie sont sévèrement limitées. C’est la raison de notre thème cette année. »

LE PROBLÈME DES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES EN AFRIQUE DU SUD

En Afrique du Sud, le taux de féminicides est cinq fois plus élevé que la moyenne mondiale (Statistics SA, 2016). L’une des premières tâches du duo consistera à rendre les taxis collectifs publics plus sûrs pour les femmes en Afrique du Sud. Ces taxis sont largement utilisés par les femmes parce que les alternatives sont limitées, mais ils sont également connus pour être très dangereux. L’année dernière, l’inquiétude et la terreur parmi les utilisatrices de taxis collectifs a atteint un niveau préoccupant après qu’une passagère a été enlevée à Johannesburg et violée dans un taxi en face de son fils de dix ans.

L’AVENIR DE LA SÉCURITÉ DES FEMMES APRÈS LE MOUVEMENT #METOO

Kalpana Viswanath, cofondatrice et PDG de SafetipPin commente : « Des initiatives telles que le mouvement #MeToo fournissent un espace public en ligne qui permet d’impliquer davantage de personnes dans cette cause. C’est le moment de discuter de ces histoires personnelles, de demander des comptes aux parties prenantes et de réclamer des changements. Il s’agit là de reprendre le récit #MeToo et de dire « Et maintenant ? Comment veiller à ce que la question des changements liés à la sécurité des femmes soit traitée ?» C’est là que SafetiPin intervient. Nous espérons avoir le même succès en Afrique du Sud qu’à Delhi, en Inde, mais également dans les villes africaines et sud-américaines. »

Lebogang Ramafoko, PDG du Soul City Institute, commente : « Ce travail émerge de notre engagement envers les objectifs de développement durable des Nations Unies, en particulier l’égalité totale des sexes en 2030. Nous sommes ravis de remporter ce prix parce qu’il nous permet d’œuvrer en partenariat avec une organisation du Sud innovante et prospère qui nous permettra d’améliorer la sécurité des femmes. Avec ce partenariat, nous allons pouvoir travailler avec de jeunes femmes dans les clubs RISE pour cartographier leurs communautés et utiliser ces données comme outil de plaidoyer pour améliorer la sécurité des femmes. Nous sommes également ravis car nous pourrons travailler avec les gouvernements locaux pour utiliser leurs données et obtenir davantage de réponses sexospécifiques sur la sécurité des femmes. »

Notes à l’intention des rédacteurs

À propos du Womanity Award 2018 :

Le thème de 2018, « Creating Safer Urban Environments for Women », vise la construction d’environnements privés et publics plus sûrs, mais aussi l’exploitation du pouvoir des femmes et des hommes, des entreprises, des institutions publiques et de la société civile pour concevoir et développer de meilleurs espaces urbains pour les femmes.

Avec ce prix, la fondation Womanity réunit des organisations complémentaires qui œuvrent pour la réduction et la prévention des violences faites aux femmes. Chaque équipe finaliste est constituée d’un partenaire d’innovation, SafetiPin dans ce cas, et d’un partenaire de déploiement, ici Soul City. Ensemble, les deux organisations adapteront et étendront un programme réussi pour la sécurité des femmes, les applications SafetiPin en l’occurrence, à des villes et des territoires nouveaux, en respectant les voix des femmes, le contexte local et les normes sociales.

À propos de la récompense :

Les partenaires lauréats recevront 300.000 francs suisses pour les services professionnels, le personnel, les visites d’apprentissage sur le terrain, la mesure de l’impact et toute expertise ou toutes ressources pertinentes et nécessaires au déploiement du programme sur une période de trois ans.

Entrée et sélection :

Les finalistes ont été choisis parmi 70 nominations reçues de 26 pays via un processus d’évaluation approfondi avec le soutien d’un comité consultatif d’experts. Trois duos de finalistes ont été choisis :

  • SafetiPin, Inde, et Soul City, Afrique du Sud (applications SafetiPin en Afrique du Sud);
  • lectiu Punt 6, Espagne, et Instituto Mujer y Sociedad, Uruguay (programme Liveable Environments en Uruguay);
  • Plan India, Inde, et Vishakha, Inde (Safer Cities for Girls).

À propos des lauréats

SafetiPin

Fondées par une femme et son mari à Delhi, les applications SafetiPin permettent de placer des repères de sécurité sur des cartes et de cartographier les zones sûres pour les femmes. Le nom a été inspiré par le fait que, traditionnellement en Inde, les femmes utilisent une épingle de sûreté ( « safety pin » en anglais) pour se défendre contre le harcèlement de rue. SafetiPin s’est développé, passant d’une application unique à une plateforme de technologie. Deux applications sont actuellement actives :

1 My SafetiPin – utilisant des repères rouges, orange et verts pour afficher le niveau de sûreté de différentes zones;

2 SafetiPin Nite – une application destinée à collecter des données en utilisant les véhicules en circulation pour prendre des photographies la nuit.

Soul City Institute

Le Soul City Institute a traditionnellement utilisé une combinaison de médias de masses et de médias sociaux, la mobilisation sociale et le plaidoyer politique pour insuffler du changement social, et mène actuellement une campagne pour des taxis plus sûrs. Sa mission est de créer une société juste dans laquelle les jeunes femmes et les filles sont en sécurité et ont la possibilité de développer tout leur potentiel.

Regardez ici la vidéo de deux minutes sur la remise du prix aux lauréats.

À propos de la fondation Womanity

La fondation Womanity croit en un monde où toutes les femmes et tous les hommes jouissent pleinement des mêmes droits sociaux, économiques et politiques. Guidée par cette vision, Womanity vise l’autonomisation des femmes et des filles dans les marchés émergents et l’accélération du progrès dans leurs communautés.

Womanity et son réseau de partenaires impulsent du changement positif à travers l’innovation, la collaboration et le déploiement. Womanity fournit une éducation et des formations professionnelles, aide au déploiement des entreprises sociales axées sur les femmes et réplique les initiatives qui ont fait leurs preuves en matière de prévention des violences faites aux femmes. À travers les médias, le travail de la fondation remet également en question les normes sexospécifiques néfastes.

Womanity est une fondation privée et indépendante fondée en 2005 et enregistrée en Suisse, en Afghanistan, au Royaume-Uni, ainsi qu’aux États-Unis sous les auspices de la fondation du Roi Baudouin aux USA.