Yann Borgstedt, fondateur et président de la fondation Womanity, a reçu en 2018 Global Philanthropic Philanthropy Prize.

Nominé pour sa pensée novatrice, pour l’approche entrepreneuriale appliquée à la philanthropie et pour avoir investi dans l’expérimentation des « nouveaux modèles », Yann est le troisième récipiendaire du prix. Le prix a été présenté par le récipiendaire de l’année passée, Geoff Holt qui reconnait le leadership exceptionnel en philanthropie d’une personne qui a fait preuve de créativité, de courage et d’innovation par ses actions philanthropiques.

A la cérémonie de remise du Prix, Yann a dit :

C’est un honneur pour moi de recevoir le Global Philanthropic Philanthropy Prize 2018. La société ne peut pas réussir si les femmes ne jouissent pas des même droits et opportunités que les garçons et les hommes. L’un des plus grands combats que je mène est celui de faire participer plus d’hommes dans ce travail. Si nous ne le faisons pas, nous perdrons cette guerre.

Après une carrière réussie dans les domaines de la technologie, du développement immobilier et de la gestion d’expositions, Yann a créé la fondation Womanity en 2005 pour pouvoir mettre au point des stratégies novatrices ayant un impact significatif sur l’émancipation des femmes sur les marchés émergents. A travers son travail entrepreneurial, Womanity a obtenu beaucoup de succès au rang desquels :

  • L’ouverture de la première chaîne de radio pour les femmes du Moyen-Orient et la remise en question du rôle stéréotypé des femmes dans les sociétés arabes à travers la série « edutainment », B100 Ragl. Cette courte série d’animation en ligne met en lumière des sujets sensibles touchant les femmes du Moyen-Orient et a eu une audience de plus de 2 millions de personnes à ce jour.
  • En Afghanistan, la transformation de plus de 14 écoles publiques non mixte filles en établissements modèles.
  • Le lancement du prix Womanity : un modèle de partenariat exceptionnel offrant des solutions contribuant à la prévention des violences faites aux femmes.
  • En Inde et au Brésil, l’identification et l’aide à plus de 18 entrepreneurs sociaux dans le but d’accroître leurs opérations et de faire de leurs communautés des milieux plus sûrs et prospères pour les femmes et les filles. À travers ce programme, Womanity a influencé plus de 67 000 individus.

Le Prix, decerné par Global Philanthropic et Kleinwort Hambros : la division de la banque privée de Société Générale au Royaume-Uni, a été présentée cette année à la conférence Talking Philanthropy 2018.

L’événement annuel qui a eu lieu au prestigieux club Royal Automobile, portait sur la Transition des richesses des femmes en matière de philanthropie, avec la participation de centaines de personnes venues des communautés philanthropiques. La directrice de la fondation Womanity, Rafia Qureshi a participé à la conférence prenant part à l’une des discussions d’une table ronde pour exprimer son point de vue en tant que femme.

Dame Stéphanie Shirley a également reçu un prix pour l’ensemble de son œuvre philanthropique. Ben Morton Wright, Président & CEO du groupe Global Philanthropic a déclaré:

« Nous sommes ravis de rendre hommage à Yann à l’occasion de la conférence Talking Philanthropy de cette année. La vision entrepreneuriale de Yann et son approche audacieuse de la philanthropie, tout comme son travail dans l’exploitation des médias et de la technologie pour changer les attitudes sexospécifiques au Moyen-Orient, font de lui un récipiendaire méritoire. »